On sort ce thi?me du chapeau electoral en temps voulu, puis on referme le couvercle, avec une complicite tacite entre nos hommes politiques, les medias et les caids qui tiennent l’economie des trafics.

On sort ce thi?me du chapeau electoral en temps voulu, puis on referme le couvercle, avec une complicite tacite entre nos hommes politiques, les medias et les caids qui tiennent l’economie des trafics.

Chacun y trouve son compte.

Quand ca brule: ca donne des voix, ca vend des minutes de publicite et sa endoctrine une jeune armee de futur delinquants.Lorsque c’est calme: ca montre des resultats securitaires factices, ca remet nos jeunes devant la Tele et ca permet de dealer tranquille.

Mais les problemes sont forcement la, et c’est la majorite des citoyens qui soufrent de votre climat de defiance permanent, avec en toute premiere ligne “les prolos” qui ne peuvent jamais se payer des loyers plus onereux que ceux des quartiers populaires.

Tant que les jeunes restaient a fumer et a bruler des 106 et 305 break en bas des tours, ca ne genait personne et surtout pas les bobos qui, une main concernant le c?ur ne rataient nullement une occasion de sortir une tirade i  propos des mefaits de l’Etat francais colonial et comptaient regler des problemes a coup de MJC et de vernissages sur l’evolution des tags au XXIeme siecle.

Depuis que des Cailleras squattent nos complexes metropole, votre n’est plus la meme chose et le “touche pas a mon pote” fut remplace par le “touche gui?re a mon Ipod”. Puis bien votre petit monde votent comme un seul homme lorsqu’ils entendent le mot Karcher avec et puis l’avantage de ne point se salir des mains (comme avaient fait leurs parents en 2002) en touchant le bulletin d’un Jean Marie Notre Pen qui, il convient le reconnaitre, annoncait nos problemes depuis plus de 20 ans.

ادامه مطلب